Le point avant Lohéac

Les jeux sont loin d’être faits…
Davy Jeanney (Citroën Xsara “WRC”) devant David Meslier (Renault Clio III RS “WRC”) : trois victoires contre une.
La lutte continue en D1.


A quatre courses de la fin de saison, seul Steven Bossard est quasiment assuré d’obtenir le titre en D1A. Par contre en D1,
D3 et D4, aucun pilote n’a vraiment pris l’ascendant sur ses adversaires. Lohéac ne sera pas décisif mais déterminant...

Division 1 - Trophée YACCO
Jeanney menacé par Grosset-Janin…

Vainqueur de trois des quatre premières courses, Davy Jeanney, qui pilote cette saison la Citroën Xsara “WRC” championne de France 2009 avec Marc Laboulle, avait pris un avantage conséquent au Championnat. Mais les deux victoires, qui plus est aux deux dernières courses (Dreux 1, Lavaré) de Jérôme Grosset-Janin sur sa Citroën C4 “WRC” a fortement réduit l’écart... Jeanney n’a plus que 13 points d’avance sur Grosset-Janin. Il est évident que Davy Jeanney doit retrouver le chemin de  la victoire à Lohéac pour espérer entrevoir une bonne fin de saison. Mais les deux succès de Jérôme Grosset-Janin le replacent idéalement pour le titre... Sans compter que de nombreux pilotes sont capables de monter sur la plus haute marche du podium. Vainqueur à Faleyras, David Meslier (Renault Clio III RS “WRC”) ne bouderait pas son plaisir de fouler la plus haute marche du podium en terre bretonne, tout comme Alexandre Theuil (Volkswagen Golf IV “WRC”) tout prêt d’un premier succès 2010... Les nombreux pilotes de l’Ecurie Bretagne, Samuel Peu (Peugeot 207 “WRC”), Philippe Tollemer (Citroën C4 “WRC”) ou Hervé “Knapick” (Peugeot 207 “WRC”) aussi. Marc Laboulle, trois fois vainqueur en 2007, 2008 et 2009, champion de France 2009, devenu le temps d’une saison intermittent du spectacle, aimerait poursuivre la série par un quatrième succès d’affilée sur une Citroën C4 “WRC” qu’il a déjà piloté à Kerlabo puis à Faleyras. A moins que Fabien Pailler (Peugeot 207 “WRC”), troisième au classement provisoire, remporte son premier succès en D1. Quelle formidable passation de pouvoir ce serait entre le père, Jean-Luc Pailler, vainqueur à de multiples reprises à Lohéac, 11 fois champion de France, et son fils, Fabien...

Division 1A - Trophée TECHNOPLUS
Steven Bossard in-trai-ta-ble...

Cette saison, Steven Bossard, tout juste 20 ans, domine très largement la D1A sur sa diabolique Citroën C2 Super 1600. Six courses, et autant de victoires. Y compris celle obtenue en Championnat d’Europe à Kerlabo ! Avec une avance de 38
points sur le second, Steven Bossard a de la marge.
Un écart d’autant plus grand que... six pilotes différents ont obtenu la seconde place en... six épreuves : Stéphane de Ganay (Citroën Saxo kit car) à Essay 1, Olivier Bossard (Citroën Saxo kit car) à Kerlabo, Adeline Sangnier (Citroën Saxo Super 1600) à Faleyras, David Olivier (Dacia Logan D1A) à Châteauroux, Dominique le Noac’h (Citroën Saxo Super 1600) à Dreux 1 et Eric Guillemette (Renault Clio Super 1600) à Lavaré. Pour l’instant c’est Eric Guillemette qui est second, talonné à deux points par le remarquable David Olivier qui pilote la Logan D1A confiée par l’Association Française des Organisateurs de Rallycross. Il est évident que nous nous attendons à un nouveau succès, le septième de la saison, pour Steven Bossard. Mais sait-on jamais ? Guillemette ou Olivier sont tout à fait capables de monter sur
la plus haute marche du podium...


Steven Bossard (Citroën C2 Super 1600) sur une voie royale
en D1A. Septième succès de la saison à Lohéac ? Sans doute...


David Vincent (Renault Clio II RS Maxi F 2000), un passage
tout à l’extérieur dans le premier virage à Faleyras.



Marc Morize (Peugeot 207 V6 Nissan T3F) est bien parti pour obtenir un troisième consécutif en D3. Mais ses adversaires veulent retarder l’échéance…

Julien Fébreau, la voix d’Europe 1
Julien Fébreau couvre le Championnat du Monde de Formule 1 pour Europe 1. Quand le calendrier mondial lui en laisse le temps, il aime venir en rallycross. Il n’y a pas de F1 le jour de Lohéac, donc Julien Fébreau sera au volant d’une Citroën C2 VTS 16V F 2000 en D4, et une fois sorti de la voiture, il donnera la parole aux pilotes comme il a déjà fait deux fois à
Lohéac : “Il faudra une bonne organisation. Je compte sur mon père, Christian Lefeuvre (qui tient le restaurant la Manivelle à Lohéac, NDLR) et sur mon jeune frère Alexandre pour s’occuper de la voiture. En plus, c’est la première fois que je ferai Lohéac en tant que pilote...”. Il tient sa comptabilité à jour : au prochain GP de Singapour ce sera son 100ième commentaire sportif en F1. Comme on ne sera pas à Singapour, juste après le rallycross de Mayenne, on pourrait le fêter ce 100ième GP avec trois courses d’avance à... Lohéac !
Division 3 - Trophée KUMHO
Marc Morize maintient le cap...

Vainqueur de la Coupe de France de D3 2008 et 2009, Marc Morize (Peugeot 207 V6 Nissan T3F), vainqueur de quatre des cinq épreuves disputées cette saison, s’est déjà constitué une confortable avance. Avec 27 points de plus qu’Henri Navail (Renault Clio II V6 Nissan T3F) et 31 sur Christophe Saunois (Toyota Corolla V6 Nissan T3F), Marc Morize peut voir venir, d’autant qu’il ne reste plus que quatre épreuves cette saison. Va-t-on assister à un retour tonitruant de Christophe Saunois qui semble être désormais le seul à pouvoir le faire vaciller ? Peut être ! Second à Châteauroux et à Lavaré, vainqueur à Dreux, Christophe Saunois doit se mettre en mode “marche forcée” pour grappiller course après course le différentiel de  points. C’est possible, à condition déjà de s’imposer à Lohéac. A suivre aussi Christophe Wilt sur une magnifique Ford Fiesta Mk 7 V6 Nissan T3F et Stéphane Dréan (Renault Clio III V6 Nissan T3F) assez malchanceux depuis le début de saison...

Division 4 - Trophée FFSA.TV

David Vincent d’une courte tête

Vainqueur des trois premières épreuves (Essay 1, Faleyras, Châteauroux), David Vincent (Renault Clio II RS Maxi F 2000) s’était constitué une bonne avance. Absent à Dreux 1 pour des raisons familiales, sixième à Lavaré suite à la casse d’une jante, sa belle avance a fondu comme neige au soleil. Avant Lohéac, il ne possède plus que trois points d’avance sur Gauthier Le Corre (Citroën Xsara VTS 16V F 2000), vainqueur à Dreux 1, et quatre points sur Rudolf Schafer (Citroën Saxo VTS 16V F 2000) dernier vainqueur en date, à Lavaré mi-Juillet. A Lohéac, David Vincent doit poursuivre ses succès, s’il veut reprendre un peu d’air face à ses adversaires. Quid d’Yvonnick Jagu, le vainqueur de la Coupe de France 2009 ? Cinquième au classement provisoire, second à Essay 1 puis à Faleyras en début de saison 2010, Yvonnick Jagu vient de trouver le chat noir qui occupait une place au chaud dans le compartiment moteur de son Audi A3 au soir de Lavaré... Il lui reste quatre courses, synonymes de quatre victoires, pour revenir au score. Et ce dès Lohéac !


Tour JOKER
Lohéac est le premier circuit français à avoir créé le tour joker en 2004. Maintenant, il y en un à Kerlabo, à Lavaré, à Mayenne et à Dreux, et en fin de saison à Essay. Dans un proche avenir, il sera obligatoire, comme en Championnat d’Europe, sur tous les circuits. Que ce soit dans les manches qualificatives ou en finales, les pilotes passent obligatoirement une fois par le tour joker, qui est aussi agrémenté à Lohéac d’un jump. Quatre fois sur les cinq tours, ils empruntent l’ancienne ligne droite (à gauche du jump).
Chacun choisit le moment idéal pour passer dans le tour joker plus lent de deux secondes. Il est évident que le pilote qui est en tête, a tout intérêt à conserver le leadership. Il passe quatre fois dans les tours les plus rapides et au cinquième tour par le tour joker. Le pilote classé second préfère franchir immédiatement le jump, puis tenter de remonter sur son adversaire en effectuant les quatre tours les plus rapides juste
après. Tout est fait pour conserver le suspense jusqu’au bout des cinq tours !
Sous-pages (1) : les points
Comments